Clara Jasmine : quand la dentelle rencontre le cuivre
« J’ai toujours été amoureuse de la dentelle » nous confie la jeune créatrice. Clara a fondé « presque sur un coup de tête » sa marque de bijou Clara Jasmine en 2011. Petite déjà, elle dessinait. Après huit ans passés dans la restauration, elle entame des études de stylisme à l’école Esmod Paris en 2008 grâce au Fongécif: […]

« J’ai toujours été amoureuse de la dentelle » nous confie la jeune créatrice. Clara a fondé « presque sur un coup de tête » sa marque de bijou Clara Jasmine en 2011. Petite déjà, elle dessinait. Après huit ans passés dans la restauration, elle entame des études de stylisme à l’école Esmod Paris en 2008 grâce au Fongécif: « gérer le rush, jongler et réagir me plaisait mais ça ne correspondait pas à mes aspirations profondes : la création et l’art« .

Dentelle métallique

Clara Jasmine Son choix s’oriente vers le bijou. « J’ai attrapé le virus ! » déclare-t-elle. Alors en stage chez Samy Chalon, qui crée des tenues à partir d’anciens foulards de soie griffés, elle récupère les chutes et en fait des pièces originales. Ceux-ci créent l’engouement dans son entourage. Elle y intègre la dentelle, sa matière fétiche. « Je cherchais un moyen de faire perdurer mes bijoux », fragile à l’époque, nous explique Clara.

Plus tard, après avoir voyagé, elle se lance. C’est de la rencontre entre la gravure, enseignée par un proche de sa famille, et la mode que naîtra son concept. « J’ai fait des essais, des expériences. Je suis passée du bijou en tissu à un bijou solide et crédible« . Ses créations fossilisent la dentelle dans du cuivre, ou de l’argent, pour un résultat burlesque alliant force et sensualité.

L’action comme moteur créatif

Clara Jasmine - Manchette Doria Or rose 270

« La satisfaction du travail accompli c’est quelque chose que j’ai appris avec la couture » déclare la créatrice. Pas de formation en bijouterie, « j’ai appris sur le tas, au contact d’anciens du métier » explique-t-elle. Elle a toujours été une femme d’action. « Je ne dessine pas, tout est dans ma tête« . L’inspiration suit cette même logique : « je ne me pose aucune question, c’est d’ailleurs presque toujours d’une erreur –un trou percé ou il ne fallait pas par exemple–  que naissent de nouveaux modèles« . L’important pour Clara reste d’avancer, de tester, d’améliorer. Tout est fait à la main par la créatrice, dans son atelier. Les gravures et les dentelles restent uniques, toutes signées de sa main.

La dentelle gravée est sa matière première, son fil conducteur. Lorsque nous lui demandons si elle n’a pas peur de s’enfermer dans son concept, elle répond avec passion : « les combinaisons sont illimitées« . La créatrice a ainsi beaucoup de projets en tête pour Clara Jasmine : travailler en volume, développer une collection pour hommes, ou encore étendre son procédé –tenu secret– au stylisme.

Nos derniers articles

Time to Watches 2024 : bilan

Time to Watches 2024 : bilan

Alors que la fièvre de la « Wonderweek » retombe, il est temps de se pencher sur le succès sans précédent qu’a connu l’événement Time to Watches. Une affluence record et d’une qualité inédite, un programme passionnant, des exposants enchantés, voilà les 3 piliers de...

MANOYAS, le bijou spirituel

MANOYAS, le bijou spirituel

Le paysage joaillier vient d’accueillir une toute nouvelle marque. Fondée par Yasmine Bakkali, Manoyas, propose des bijoux imprégnés de symbolisme, des guides inspirants, protecteurs, et délicats. Yasmine Bakkali, fondatrice et créatrice. Yasmine vit au Maroc jusqu’à...

OROAREZZO 2024

Nos derniers magazines

le bijoutier international
le bijoutier international mars 2024
le bijoutier international
Le Bijoutier International Magazine
le bijoutier international octobre 2023