Le groupe PPR devient Kering
A l’occasion d’une conférence de presse, le PDG de PPR François-Henri Pinault a présenté le nouveau nom du groupe de luxe. Le 18 juin prochain, PPR deviendra officiellement le groupe Kering. Pour François-Henri Pinault, il était indispensable de repenser l’identité du groupe autour de ses métiers du luxe et de son rayonnement international : « Changer d’identité est […]

A l’occasion d’une conférence de presse, le PDG de PPR François-Henri Pinault a présenté le nouveau nom du groupe de luxe. Le 18 juin prochain, PPR deviendra officiellement le groupe Kering. Pour François-Henri Pinault, il était indispensable de repenser l’identité du groupe autour de ses métiers du luxe et de son rayonnement international : « Changer d’identité est l’aboutissement logique et nécessaire de la transformation. Au-delà d’un simple changement de périmètre ou d’activité, ce que ce nouveau nom reflète, c’est la nouvelle nature du groupe ».

Alors que le chiffre d’affaires du groupe en France ne pèse plus que 5% du chiffre d’affaires global, le choix d’un nom d’origine anglaise s’est logiquement imposé : « Au siège mondial du groupe, nous comptons aujourd’hui 17 nationalités. Il y avait un seul étranger en 2008. Aujourd’hui, les 160 personnes de ce siège pilotent des activités bien plus diversifiées comme le marketing stratégique, la protection de la propriété intellectuelle, le e-business, etc. Nous avons mis en place un cadre de fonctionnement avec des règles très écrites pour guider l’autonomie et la responsabilisation des filiales. Tout ça s’est fait sur les deux ans et a remplacé un cadre français historique très oral. Nous avons installé des bureaux à New York et Hong Kong afin de rapprocher une partie des équipes du siège des régions où nous sommes installés sur des questions comme la fiscalité, les ressources humaines, etc ».

Dans le cadre de ce changement, le groupe a fait appel à l’agence Havas pour le nom et l’identité visuelle et à Dragon Rouge pour la signature tandis que l’agence TBWA s’est concentrée sur la campagne de publicité.

Pour François-Henri Pinault, Kering permet de concilier les origines bretonnes du groupe et son rayonnement international actuel. Le terme breton ker signifie maison, foyer tandis que sa définition anglaise renvoie au verbe care. Comme le souligne le PDG,  c’est une « manière unique de prendre soin de ses marques, de ses collaborateurs, de ses partenaires et de l’environnement qui caractérise le groupe ». Enfin, l’emblème de Kering sera une chouette. Il s’agit de l’animal préféré de François Pinault, père de François-Henri et fondateur du groupe. A noter que Kering sera également décliné en chinois sous le nom  Kering KAI YUN.

Nos derniers articles

MANOYAS, le bijou spirituel

MANOYAS, le bijou spirituel

Le paysage joaillier vient d’accueillir une toute nouvelle marque. Fondée par Yasmine Bakkali, Manoyas, propose des bijoux imprégnés de symbolisme, des guides inspirants, protecteurs, et délicats. Yasmine Bakkali, fondatrice et créatrice. Yasmine vit au Maroc jusqu’à...

D1928, la perle de la riviera…

D1928, la perle de la riviera…

Petite-fille et fille de négociants en perles, Olivia Seitz-Porchet en connaît tout l’univers, fascinant, certes, mais souvent trop classique à son goût. La jeune femme rêve de créations inédites, de modèles que les femmes pourraient arborer quotidiennement,...

LES RÉALISATIONS ARCHITECTURALES NOMBRE D’OR

LES RÉALISATIONS ARCHITECTURALES NOMBRE D’OR

Depuis sa création en 1979, l’agence d’architecture commerciale Nombre d’Or est spécialisée dans la réalisation d’espaces pour le secteur HBJO. Aujourd’hui dirigée par René Herrou et Morgan Aubert, ce dernier nous raconte comment leurs projets “clés en mains” se...

OROAREZZO 2024

Nos derniers magazines

le bijoutier international mars 2024
le bijoutier international
Le Bijoutier International Magazine
le bijoutier international octobre 2023