Alors que le salon de Bâle vient de fermer ses portes, le président de Tissot, François Thiébaud, fait preuve d’optimisme. Selon lui, le secteur de l’horlogerie pourrait dans dix à quinze ans franchir la barre symbolique des 100 millions de montres produites par année. Et pour atteindre cet objectif, le président de Tissot explique qu’“il faut s’en donner les moyens, il faut que les gens investissent dans leur entreprise”. En 2012, la Suisse a exporté 29,2 millions de montres.