Carole Grouesy, présidente déléguée de l’ex-Fédération Nationale HBJO, vient d’annoncer sa démission. « Après plus de 15 ans passés au sein de la Fédération […], je souhaitais vous informer que j’avais pris la décision de quitter mon poste », explique-t-elle dans un email envoyé à ses contacts professionnels. Alors que l’Union de la Bijouterie Horlogerie, récemment créée par la fusion de la Fédération HBJO et du Syndicat Saint Éloi, ne devait toucher à aucun poste des deux organisations professionnelles, il semblerait que certaines fonctions dirigeantes n’aient pas été compatibles.

« Nos échanges ont toujours été riches et conviviaux et je voulais vous remercier très chaleureusement pour le soutien et l’aide que vous m’avez apportés », poursuit la présidente déléguée, qui quittera ses fonctions le 18 juillet prochain.

Christine Boquet, parachutée à la tête de l’Union depuis sa présidence du syndicat Saint Éloi, devrait, quant à elle, quitter l’organigramme dans une quinzaine de mois.