La maison française Pequignet va mieux. Reprise en 2012 et après quelques turbulences, la manufacture de Morteau table sur un retour à l’équilibre courant 2016. Pour maintenir sa dynamique, l’entreprise s’apprête à dévoiler, d’ici au début de 2016, un nouveau calibre automatique maison : il s’agira d’un mouvement trois aiguilles, destiné à combler le vide entre la collection Moorea et la ligne Manufacture dotée du Calibre Royal reposant sur de multiples complications. Elle présentera, au même moment, une nouvelle version de son Calibre Royal, doté, cette fois, d’une fonction GMT. L’objectif, pour Pequignet, étant de présenter ces nouveautés à l’occasion de Baselworld 2016. Présente dans 150 points de vente en France, elle vise, d’ici à l’année prochaine, un réseau de 300 boutiques. A l’international, Pequignet se targue d’être désormais présente dans une trentaine de pays. Son plan de développement, désormais, passera notamment par l’Europe du Nord.