INTERVIEW : Thierry Frésard, PDG de la marque Saint Honoré
De fabrication « Swiss made », très connue à l’export, Saint Honoré revient en force sur le marché français. Elle est très active dans ses développements produits pour affirmer son chic parisien, tout en étant présente lors d’événements sportifs féminins tel que le rallye des gazelles du Maroc. Par Florence Gremaud.   Pourriez-vous en quelques mots décrire […]

De fabrication « Swiss made », très connue à l’export, Saint Honoré revient en force sur le marché français. Elle est très active dans ses développements produits pour affirmer son chic parisien, tout en étant présente lors d’événements sportifs féminins tel que le rallye des gazelles du Maroc. Par Florence Gremaud.

 

Pourriez-vous en quelques mots décrire l’ADN des montres Saint Honoré ?

Au fond Saint Honoré affiche quelque chose de très spécifique, « différenciant » sur lemarché, car elle est « Swiss made » et en même temps, elle possède ce chic parisien, cette élégance à la française. Marque suisse à l’image de Paris, en gros. Son positionnement prix est abordable : entre 390 et 1000 euros pour son cœur de cible. Même si on propose des modèles plus chers : l’un avec 172 diamants et un modèle « Tour Eiffel » qui est collector, donc haut de gamme.

 

Comment s’articulent les collections Saint Honoré ?

Côté femme, deux collections féminines phares : « Opéra » et « Charisma ». Notre force est d’offrir du Swiss made avec bracelet interchangeable, avec 12 possibilités de bracelets. Ainsi, la montre devient mode et chic. Grâce à la Recherche et Développement, nous travaillons sur certains modèles « l’effet éclair » : sur la lunette, nous travaillons le traitement de surface en brillance. Résultat : on dirait que vous avez des diamants purs en qualité. C’est le travail de matière intelligent et le prix reste abordable 850 €. Ce rendu est bluffant et remporte un vif succès. Nous avons bien entendu d’autres lignes femme. Côté masculin, nous optons pour les modèles dans l’air du temps comme des montres classiques, plus plates, faciles à porter, voire même extra plates. Nous sommes parfois sur un segment sport chic avec ARTCODE avec des caractéristiques de montre de plongée. Aussi, selon une demande de plus en plus grande,  nous faisons évoluer les modèles vers le cadran ouvert et son mouvement apparent. Le consommateur aime voir le rythme du temps !

 

Pourquoi avoir construit une montre avec un morceau de tour Eiffel ?

Avec notre 130ème anniversaire, nous avons rendu à la fois un hommage à l’arrière-grand-père de Saint Honoré et en même temps souligné la marque parisienne, son ADN. Donc nous nous sommes rapprochés de la société d’exploitation de la Tour Eiffel. Cela a été superbe pour nous : obtenir le fer de 1885 et l’autorisation d’appellation « Tour Eiffel » pour une montre ! Donc chacun de nos modèles de cette collection limitée, a bien un morceau de « Tour Eiffel » en lui. D’ailleurs certaines personnalités de l’Elysée donnent une montre « Tour Eiffel » à leur invité comme si elles offraient une « parcelle de la France ». « Tour Eiffel » s’adresse aux amoureux de la France, dans tous les pays.

 

Saint Honoré est bien connue à l’Export ? Quels sont ses plus gros marchés ?

Les plus grands succès pour Saint Honoré à l’export sont le Japon, l’Asie et le Moyen-Orient, mais aussi les pays de l’Est.  Pourquoi ? Les Japonais sont très avertis en luxe et mode, sont férus de la culture française. La rue Saint Honoré et Paris sonnent dans leur esprit. Les Japonais aiment notre marque avec ses codes sophistiqués et de qualité suisse.

 

Vous avez une boutique rue Saint-Honoré ? Pourquoi reconquérir le marché français en 2016 ?

Oui notre adresse rue Saint Honoré est notre flagship. Même si nous avons une image forte à l’exportation vers la Russie, l’Asie… Donc pour retrailler le marché français exigeant, nous nous dirigeons vers des montres simples et chic.  C’est par exemple notre ligne « Opéra ».

 

Saint-Honoré est forte en événementiel ; elle soutient le Rallye Aïcha des gazelles au Maroc. Vous y avez participé personnellement ?

Oui, j’ai pu me mettre dans la peau des participantes faisant la course pendant deux jours !  Levé à 4 heures du matin, toute la journée « en team » pour trouver des balises. C’était vraiment grisant. On se sent au cœur de l’action et en même temps au milieu de nulle part, avec pour courir, les vrais outils traditionnels (boussole, carte et points GPS) !  Le rallye m’a permis de découvrir de superbes paysages.

 

Enfin, depuis très longtemps dans l’horlogerie. Croyez-vous aux montres françaises et pourquoi ?

Je pense qu’il y a la place avec l’horlogerie style français surtout avec leur look chic. C’est là qu’on peut prendre des parts de marchés sur le design. Une élégance à l’extrême offerte au consommateur final. A l’étranger, la production intégralement française est plus difficile, car les consommateurs hors frontières sont habitués au « Swiss made ».

 

_____________________________________________

Saint Honoré en chiffres

• Nombre de points de vente dans le monde : 1500

• Présente sur quels continents : Europe, Asie, Moyen-Orient, Pays de l’Est

• Nombre de points de vente en France : 30 aujourd’hui, 100 à la fin de l’année

• Nombre de références au catalogue : 250 références déclinées selon les marchés, c’est cela la force de Saint Honoré

• Nombre de personnes employées par la société Saint-Honoré : 38 personnes

_____________________________________________

Nos derniers articles

Recherche JOAILLIERS et SERTISSEURS

Recherche JOAILLIERS et SERTISSEURS

Rejoignez nos ateliers hautement qualifiés et à taille humaine, au coeur de la ville emblématique de Lyon. Nous vous proposons d’allier passion et expertise pour créer des pièces uniques et exceptionnelles au service des plus grandes maisons de la Place Vendôme....

Time to Watches 2024 : bilan

Time to Watches 2024 : bilan

Alors que la fièvre de la « Wonderweek » retombe, il est temps de se pencher sur le succès sans précédent qu’a connu l’événement Time to Watches. Une affluence record et d’une qualité inédite, un programme passionnant, des exposants enchantés, voilà les 3 piliers de...

OROAREZZO 2024

Nos derniers magazines

le bijoutier international
le bijoutier international mars 2024
le bijoutier international
Le Bijoutier International Magazine
le bijoutier international octobre 2023