Actualité : JAQUET DROZ célèbre le Nouvel An chinois et met à l'honneur le coq de feu
À l’occasion de la nouvelle année chinoise, placée sous le signe du Coq de Feu, Jaquet Droz présente quatre modèles, fruits d’une extraordinaire collaboration des Ateliers d’Art, célébrant les liens historiques qui unissent la Chine et la Marque aux deux étoiles.   Depuis sa création, Jaquet Droz n’a cessé de voyager. Parcourant les cours royales […]

À l’occasion de la nouvelle année chinoise, placée sous le signe du Coq de Feu, Jaquet Droz présente quatre modèles, fruits d’une extraordinaire collaboration des Ateliers d’Art, célébrant les liens historiques qui unissent la Chine et la Marque aux deux étoiles.

 

Depuis sa création, Jaquet Droz n’a cessé de voyager. Parcourant les cours royales d’Europe, la Marque aux deux étoiles fut également l’une des premières à découvrir l’Empire du Milieu, présentant ses créations au sein même de la Cité Interdite dès le XVIIIème siècle. Ce goût de l’Orient et de la civilisation chinoise a profondément marqué Jaquet Droz : les pièces historiques exposées au sein de la Cité Interdite témoignent de la durabilité des liens qui unissent la Maison horlogère et ce pays-continent, alors que celui-ci s’apprête à entrer dans l’année Coq de Feu. À cette occasion, les artisans des Ateliers d’Arts ont imaginé, à partir de l’emblématique Petite Heure Minute, deux nouveaux modèles, disponibles en deux versions chacun.

Dixième animal du zodiaque chinois, le Coq de Feu incarne toutes les forces positives : vertu civile, aptitude au combat, prestance militaire, courage et sens de la protection, ainsi que cette capacité unique à chanter le lever du soleil. Pour Jaquet Droz, le coq, animal dont le rapport au passage du temps est évocateur, s’inscrit également dans la grande tradition naturaliste chère à l’horloger de La Chaux-de-Fonds. Dans sa poésie aussi – celle de la Petite Heure Minute, dont le dessin du cadran offre une véritable page blanche où peuvent s’exprimer les plus beaux savoir-faire des Ateliers d’Arts. C’est donc à partir de ce modèle emblématique d’un passage du temps devenu champ d’expression esthétique, que Jaquet Droz a imaginé quatre nouveaux modèles célébrant le Nouvel An chinois.

 

Deux d’entre eux mettent à l’honneur la peinture miniature. Véritable prouesse, cette discipline héritée des maîtres du Siècle des Lumières s’exprime ici sur deux cadrans en émail Grand Feu, accueillis dans des boîtiers en or rouge de 39 mm et sertis de diamants dans sa version 35 mm. Associé à la pivoine, « reine des fleurs » incarnant le renouveau printanier, le coq – que l’on retrouve au revers sur la masse oscillante gravée à la main – est ici traité à la manière d’une aquarelle, évoquant les chefs-d’œuvre de la calligraphie chinoise. Chaque modèle gagne ainsi en unicité, se transformant en véritable tableau miniaturisé où vibre le geste de l’artiste. À gauche du cadran, les bambous sont comme une autre promesse de bonheur : celle d’une année pleine de jeunesse, de droiture et de résistance à l’adversité.

 

La sculpture miniature est la technique retenue pour deux autres modèles rares. Limitée à 28 exemplaires, une première Petite Heure Minute Coq associe les volumes de l’or rouge et sa lumière unique à un cadran en marqueterie de jadéite et de nacre blanche gravée à main dans les ateliers de Jaquet Droz. Ce petit chef-d’œuvre célèbre l’un des matériaux les plus symboliques en Asie : le jade, emblème de chance et de santé, est offert dans les grandes occasions de la vie. Le cadran est ensuite patiné et peint à la main dans des teintes monochromes sublimant chacun des reliefs. Au final, la splendeur de ce spectacle évoque autant le brio des Ateliers d’Art de Jaquet Droz que le génie de la peinture traditionnelle chinoise. À celui-ci, Jaquet Droz ajoute une version éditée à 8 exemplaires où le chatoiement des plumes du coq entièrement peint à la main, étonnamment réaliste, répond au scintillement des diamants. La délicatesse du lever de soleil dans la brume, les volumes de la montagne et la fragilité des pétales de pivoines traités dans une palette allant du blanc au noir sont sublimés par l’éclat des pierres précieuses. Un travail d’exception que l’on retrouve sur la masse oscillante en or gravée, patinée et ornée d’une application de jadéite.

 

Dotés d’un mouvement à échappement en silicium à double barillet, ces quatre modèles montrent à quel point la passion et l’expertise de Jaquet Droz en matière de minéraux, de sculpture et de peinture miniature vont de pair avec ce dialogue que la Marque aux deux étoiles n’a jamais cessé d’entretenir avec la Chine. Plus encore, ils illustrent comment le Nouvel An, moment d’aspiration, ne se départit jamais du goût de la tradition.

Toutes les informations sur
http://www.jaquet-droz.com/fr/montres

Nos derniers articles

MANOYAS, le bijou spirituel

MANOYAS, le bijou spirituel

Le paysage joaillier vient d’accueillir une toute nouvelle marque. Fondée par Yasmine Bakkali, Manoyas, propose des bijoux imprégnés de symbolisme, des guides inspirants, protecteurs, et délicats. Yasmine Bakkali, fondatrice et créatrice. Yasmine vit au Maroc jusqu’à...

D1928, la perle de la riviera…

D1928, la perle de la riviera…

Petite-fille et fille de négociants en perles, Olivia Seitz-Porchet en connaît tout l’univers, fascinant, certes, mais souvent trop classique à son goût. La jeune femme rêve de créations inédites, de modèles que les femmes pourraient arborer quotidiennement,...

LES RÉALISATIONS ARCHITECTURALES NOMBRE D’OR

LES RÉALISATIONS ARCHITECTURALES NOMBRE D’OR

Depuis sa création en 1979, l’agence d’architecture commerciale Nombre d’Or est spécialisée dans la réalisation d’espaces pour le secteur HBJO. Aujourd’hui dirigée par René Herrou et Morgan Aubert, ce dernier nous raconte comment leurs projets “clés en mains” se...

OROAREZZO 2024

Nos derniers magazines

le bijoutier international mars 2024
le bijoutier international
Le Bijoutier International Magazine
le bijoutier international octobre 2023