GRINGOIRE JOAILLIER PARIS LAURENCE BRUNEL ET MINA EL HADRAOUI À LA CODIRECTION GÉNÉRALE DE LA MAISON
[adrotate banner="17"]

 

Nous avons rencontré une exception actuelle sur le marché de la joaillerie française. En d’autres termes, deux femmes sont à la tête d’une marque : GRINGOIRE JOAILLIER PARIS. Arrivée en 2017, Laurence Brunel constitue un tandem dynamique avec Mina El Hadraoui. La première, au développement commercial, celui du réseau, de l’accompagnement pour l’implantation de la griffe. La seconde, plus en amont, orchestrant avec son studio de création, les collections, les bijoux hauts en couleur et l’image de marque. Rappelons que la signature du joaillier, c’est la pierre de couleur. Cela tombe bien : ce tandem pétillant adore cela.

Par Florence GREMAUD

 

 

Mina El Hadraoui & Laurence Brunel

 

 

[LE BIJOUTIER INTERNATIONAL] – La direction de GRINGOIRE JOAILLIER PARIS a une originalité sur ce marché ?

[Mina El Hadraoui] – Dans un milieu qui s’adresse au fond à 80 % aux femmes, le marché de la joaillerie est dirigé en France presque à 90 % par la gent masculine. Chez GRINGOIRE JOAILLIER, on fait exception avec Laurence Brunel qui possède aussi une longue expérience en matière de bijoux.

 

Et vous Laurence, quel est votre rôle précisément depuis votre arrivée en 2017 ?

[Laurence Brunel] – Après avoir travaillé sur les forces et les faiblesses du réseau, mon rôle est de développer ce dernier et de l’accompagner de A à Z. Perception de la clientèle par rapport aux bijoux, accompagnement des détaillants qui nous représentent tant en matière de formation de vente, du merchandising, de la stratégie de marque. Je travaille en profondeur avec les partenaires : ma mission est de les impliquer pour qu’ils passent de vendeur à développeur de GRINGOIRE JOAILLIER ; c’est pourquoi je suis sans cesse sur le terrain conseillant sur l’assortiment par rapport à leur cible ou même jusqu’à organiser des événementiels pour booster leur chiffre d’affaires.

 

Quels sont vos parcours dans l’univers de la bijouterie joaillerie ?

[Mina El Hadraoui] – Titulaire d’un DEESMA (Diplôme Etude Européenne Supérieure en Marketing). Formation et diplômée de l’Ecole de Commerce IFAG Paris XII, passionnée par l’artisanat d’art, j’ai commencé ma carrière chez Christian Bernard Group en 2006 en tant que chef de produit bijoux or. Je deviens ensuite Responsable Achat chez Diamant-unique.com puis Responsable Produit Art & Luxe pour la Monnaie de Paris de mai 2009 à décembre 2012. Enfin, j’ai rejoint GRINGOIRE JOAILLIER comme Responsable Marketing et Produit en 2013 puis, en 2017, je deviens directrice marque.

 

[Laurence Brunel] – Titulaire d’un Master en Management – Affaires Internationales de l’Ecole

Supérieure de Commerce de Marseille et d’un diplôme d’italien obtenu à l’Université de Sienne, j’ai débuté ma carrière en 1994, en tant que Chef de projet Parfumerie chez FORBEES. Puis je travaille pour Beuchat Montres puis SAVCOR Optique, là, j’accompagne à l’international des PME et PMI françaises et étrangères à Rome de 2000 à 2005. J’intègre ensuite la division France de la maison joaillière POMELLATO en tant qu’agent commercial de 2006 à 2010 puis comme Manager France – Benelux – Maroc jusqu’en 2015. Après une année en tant que Managing Director France chez Thomas Sabo, je deviens alors directrice commerciale au sein de l’équipe GRINGOIRE JOAILLIER en juillet 2017.

 

 

UNE GRIFFE HISTORIQUE NÉE EN PLEIN MARAIS

 

Quelle est l’identité de GRINGOIRE JOAILLIER PARIS ?

[Mina El Hadraoui] – Tout est dans la « baseline » : « Gringoire est une histoire de famille en joaillerie ; joailliers car nous sommes des spécialistes de la pierre de couleur que nous travaillons de façon originale et actuelle ; Paris car la maison est née en1880, rappelons le dans le quartier du Marais, bassin parisien historique de l’offre de bijoux précieux.

 

Vous pouvez rappeler l’histoire de la griffe née au coeur du bassin du bijou parisien ?

[Mina El Hadraoui] – Il faut souligner que nous sommes novateurs avec certaines maisons pour promouvoir la pierre de couleur. Historiquement, nous l’avons toujours mise en avant grâce à de gros caratages des pierres comme l’aigue-marine, la tourmaline, l’améthyste (et même avec la Rose de France), la topaze (aujourd’hui par exemple Blue London), le grenat tsavorite ; le saphir violet. La couleur est notre signature de longue date et elle continue !

 

Et concrètement, comment est née la griffe ?

[Mina El Hadraoui] – En 1880, au domicile familial, à l’adresse devenue mythique du 79 rue de Turbigo : la Maison Hourdequin. A sa disparition en 1942, son gendre Gérard Gringoire prend les rênes de la Maison qui deviendra désormais H.Gringoire, aux côtés d’Edith Hourdequin. Le duo Hourdequin-Gringoire fait rayonner son savoir-faire sur toute la France et bientôt s’ouvre les portes de l’international. En 1991, l’entreprise est vendue à un grand acteur joaillier asiatique qui lui offre alors toutes les possibilités de développement. Des centaines de bijoutiers en France et de multiples boutiques d’Asie du Sud-Est, du Moyen-Orient et des Etats-Unis ont choisi de continuer à faire confiance à la marque H.Gringoire, devenue aujourd’hui Gringoire. Le nom actuel est GRINGOIRE JOAILLIER.

 

Comment aujourd’hui vous travaillez au déploiement de l’image de GRINGOIRE JOAILLIER ?

[Laurence Brunel] – C’est vraiment travailler l’aval donc l’accompagnement de nos partenaires bijoutiers qui représentent la marque. Explication de la collection, formation pour la vente, merchandising, réassort, suivi de la vente…

 

Au fond vous êtes assez peu nombreux, à proposer de la pierre de couleur pour une joaillerie accessible ?

[Mina El Hadraoui] – L’amour des pierres de couleur ; une offre variée et déclinée pour répondre aux besoins actuels de la femme avertie (de plus en plus en termes de consommation), qui veut de la personnalisation à outrance. Et aussi qui surfe sur la tendance de l’accumulation et du petit bijou fin.

 

Vos différentes collections correspondent alors aux tendances de fond de consommation de joaillerie ?

[Mina El Hadraoui] – Oui, les « Intemporelles », « Les Essentielles », « Rainbow » tout récemment. Et encore bien d’autres…

 

BOUTIQUE – INTÉRIEUR  © Gringoire Joaillier

 

Pouvez-vous nous décrire vos collections ?

[Mina El Hadraoui] – Avec nos différentes lignes, je tente d’impliquer toutes les femmes et leur pluralité. Avec « Les Essentielles », je m’adresse à la jeune femme et son premier bijou mais aussi à la collectionneuse actuelle ! Avec les « Les Intemporelles » je joue sur les classiques revisités qui aiment vraiment la couleur. Avec « Gem » je m’adresse à une cliente très avertie qui recherche une taille exceptionnelle (conçue par un lapidaire unique Victor Tuzlukov). Avec « Les Romantiques » inspirées par Les Jardins à la Française, j’attise le néoclassicisme. Je m’adresse à toutes les facettes des femmes, peu importe le prix.

 

GEM : COUP D’ÉCLAT

DANS LA TAILLE !

 

Fin 2017, vous lancez une collection qui sort des sentiers battus, notamment dans ces tailles exceptionnelles ?

[Mina El Hadraoui] – En 2017, nous avons souhaité lancer une collection « couture » pour nous faire remarquer en collaboration avec un chercheur lapidaire… Incroyable après plusieurs années de développement, il nous a livré des tailles de gemmes totalement originales et artistiques. Oui cette collection « Gem » on peut dire que c’est un coup d’éclat, vous voyez à l’intérieur de la pierre des formes : soit un lion, une rose…

 

Gem – Bague Quartz vert et diamants

© GRINGOIRE JOAILLIER

 

Gem rose – Améthyste 

© GRINGOIRE JOAILLIER

 

Cette collection a été présentée pour souligner votre savoir-faire en pierres de couleur ?

[Laurence Brunel] – Oui et pour réaffirmer nos racines de griffe qui maitrise la pierre de couleur, pour accompagner les détaillants avec un vrai univers qui se remarque !

 

Pourquoi une boutique à Paris ?

[Mina El Hadraoui] – Quand on s’affirme comme un joaillier coloriste de pierres de couleur avec une signature « Paris », on est obligé de posséder une adresse, un lieu de vie dans la capitale. C’est pourquoi au sein du triangle d’or, nous avons ouvert une boutique, comme un écrin feutré pour le grand public. Cela fait partie de la démarche globale de la construction de la griffe B to C. Nous nous adressons aussi bien à une clientèle internationale que locale.

 

Votre stratégie est pour l’avenir de continuer dans le développement de l’image de marque ?

[Mina El Hadraoui] – Notre stratégie est de continuer à s’installer en tant que référence joaillière de pierres de couleur (très peu sur le marché français), d’être accessible. De s’affirmer en tant que griffe qui peut aussi bien satisfaire une femme avec son premier bijou, jeune (avec « Les Essentielles ») qu’une personnalité qui recherche le nec plus ultra avec une taille spécifique (collection « Gem »). Être démocratique et s’adresser à toutes les femmes pour leur parure !

 

[embedyt] https://www.youtube.com/watch?v=AKTgggWV2C4[/embedyt]

 

Toutes les informations sur

www.h-gringoire.fr

 

 

Nos derniers articles

TBRP GROUP au salon FASHION PARIS

TBRP GROUP au salon FASHION PARIS

Spécialiste en distribution de produits les plus innovants du marché destinés aux acteurs HBJO, TBRP Group présente à l’occasion du salon Fashion Paris, du 2 au 4 mars 2024, au Pavillon VENDÔME, des matériels premium dont la technologie assure des gains en terme de...

64 – VENTE DE FONDS H.B.J.O.

64 – VENTE DE FONDS H.B.J.O.

64 - Cause retraite, vente de mon affaire H.B.J.O. (ou local) ventes et réparations avec atelier sur place. En activité depuis 1955, dans une petite ville proche de l’océan et des pistes de ski, très agréable à vivre. Très bien situé en centre-ville avec un parking de...

RECHERCHE AGENT COMMERCIAL

RECHERCHE AGENT COMMERCIAL

Pour le compte de la société Facet leader dans la bijouterie diamant. Nous recherchons un agent commercial expérimenté dans l’activité de la bijouterie joaillerie. Le secteur à pourvoir est le grand ouest 18 départements. Ce secteur dispose d’un chiffre d’affaires et...

nivoda

Nos derniers magazines

le bijoutier international
Le Bijoutier International Magazine
le bijoutier international octobre 2023