Le Centre de Recherche Scientifique et Technique du Diamant (WTOCD / Antwerp Scientific Research Center for Diamonds) ne peut plus compter sur le soutien financier illimité du Centre mondial du diamant d’Anvers (AWDC), l’organisation faîtière de l’industrie du diamant d’Anvers. «La situation actuelle du marché nous a amenés à prendre cette décision», a déclaré Margaux DONCKIER, porte-parole de AWDC.

 

Le WTOCD a été créé en 1977 en tant que centre de recherche indépendant au service du secteur de la fabrication de diamants en Belgique. Au fil des ans, le WTOCD a développé une gamme de dispositifs utilisés dans le polissage, le criblage et le classement des diamants.

 

Bien qu’il n’ait mené aucune activité commerciale, le WTOCD a toujours eu l’occasion de diversifier ses financements. L’AWDC espère pouvoir le faire maintenant rapidement, étant donné qu’il ne sera plus en mesure de poursuivre son soutien financier à l’avenir, compte tenu de la baisse des activités de commerce et de fabrication.

 

«En raison du coût élevé de la main-d’œuvre dans notre pays, la quasi-totalité de nos activités de fabrication de diamants a été délocalisée à l’étranger. Cela a mis le WTOCD dans une situation difficile », a déclaré Margaux DONCKIER. «Le marché de ces machines de haute qualité à Anvers continue de se contracter. Ils sont également trop high-tech et trop coûteux pour la majorité des unités de polissage dans les pays à bas salaires. »

 

Afin de ramener l’industrie du polissage à Anvers, l’AWDC et le WTOCD tentent depuis dix ans d’améliorer sa compétitivité et de remédier à la situation difficile en développant le FENIX, une technologie révolutionnaire qui automatise entièrement le processus de polissage du diamant. «La technologie pourrait potentiellement révolutionner le polissage du diamant, mais nous reconnaissons à présent que des investissements supplémentaires sont nécessaires pour préparer le produit au marché.»

 

Malheureusement, compte tenu de la situation actuelle du marché, cela n’est plus faisable pour l’AWDC. Cependant, le AWDC étudie maintenant les options pour prendre un nouveau départ. L’AWDC continuera dans l’avenir à faciliter la recherche scientifique et technologique.

 

 

Toutes les informations sur

www.wtocd.be