DAVID KELLIE RÉPOND SANS FARDS SUR LE DIAMANT NATUREL

Alors que luxe et eco-responsabilité tentent de faire bon ménage, après des années mouvementées, un indispensable de la joaillerie se retrouve plus que jamais sous les feux des projecteurs. Alors que les options de synthèse se raffinent, au point de passer pour “plus vrai que naturel”, et que certaines marques font des déclarations fracassantes, le diamant naturel serait-il en passe d’être supplanté ? Ce n’est pas l’avis de David Kellie, PDG du Natural Diamond Council, l’instance international qui oeuvre à la promotion du diamant naturel. Il répond sans langue de bois sur l’impact du diamant, sa place dans les communautés locales et sur le partenariat stratégique signé avec les bijoutiers chinois Chow Tai Fook, leader du marché en Chine et à l’échelle globale.

Par Lily Templeton

Le Bijoutier International : Après l’annonce faite par Pandora, qui renonce au diamant naturel au profit d’options de synthèse, pourquoi avez-vous eu besoin de répondre en tant qu’organisation ?
David Kellie : Pour nous, comme pour beaucoup de partenaires de la filière, il était important de répondre pour adresser certaines affirmations et idées reçues autour de la décision de Pandora. Certains préjugés sur les valeurs éthiques ou l’impact de la filière du diamant naturel peuvent avoir des conséquences sur le gagne-pain des quelques 10 millions de personnes que nous soutenons.

En ce qui concerne l’annonce de Pandora, c’est une stratégie approprié pour une marque dont le marché principal est l’entrée de gamme sur des bijoux de mode, et des collections dont 0,1% contenait des diamants.

Le diamant naturel est un produit d’exception, qui restera toujours le summum du luxe et de la valeur. Quelque chose de rare, de précieux, de mystérieux et de fascinant. Notre priorité principale cette année est de travailler avec les plus grandes marques du monde pour transmettre la beauté authentique et unique du diamant naturel. C’est le sens de notre partenariat avec Chow Tai Fook, qui est l’une des enseignes les plus proéminentes de Chine et dont la présence internationale ne cesse de croître.

David KELLIE, CEO du Natural Diamond Council

LE BIJOUTIER INTERNATIONAL : Les jeunes générations sont plus que jamais éprises de justice sociale et environnementale, ainsi que d’un développement durable respectueux de toute la chaîne de value. Pensez-vous qu’ils seront attirés par les diamants naturels ?
David Kellie : Absolument ! Notre filière du diamant naturel soutient quelques 10 millions de personnes, leur permettant un travail décemment rémunéré mais également des emplois hautement qualifiés avec des perspectives, dans certains des endroits les plus reculés de la planète. En plus de cela, les diamants donnent les moyens à des gouvernements et communautés de créer des programmes sociaux, de santé et d’éducation.

Le diamant naturel génère 16 milliards de dollars de bénéfices socio-économiques et environnementaux nets, dont 80% sont redistribués à l’échelle locale. Donc directement et indirectement au profit des communautés, par le sourcing de biens et de services, les taxes et droits d’usages, et des investissements d’infrastructure et dans des programmes sociaux. Pendant la pandémie, beaucoup de nos membres ont évité d’avoir recours aux fonds mis à disposition par les gouvernements et se sont au contraire engagés plus encore auprès de leurs employés, de leurs communautés et des hôpitaux. Nos membres créent des emplois de qualité dans des communautés locales, offrent une formation excellente et un environnement de travail sain. L’employé moyen d’une société membre du Natural Diamond Council est rémunéré 66% plus que le salaire moyen national [de leur pays].

LE BIJOUTIER INTERNATIONAL : Comment comptez-vous les séduire ?
David Kellie : Cette génération hyper connectée est attachée aux faits, donc en voici certains :
– 77000 emplois créés par des membres NDC et rémunérés 66% que le salaire moyen national [de leur pays]
– 3,9 milliards de dollars de mouvements grâce à ces emplois locaux
– 6,8 milliards de bénéfices injectés dans ces communautés grâce à l’achat de biens et de services locaux.
– 292 milliards pour les programmes sociaux, y compris pour l’éducation et la santé
– 60% de la valeur créée est retenue localement, au bénéfice direct et indirect des communautés
– 2649 km2 de terres protégées, soit 3 fois la surface utilisée
– 83% de l’eau utilisée pour extraire les diamants est recyclée
– 99% des débris générés sont des débris de roche qui sont stockés sur place puis réutilisés lors de la réhabilitation de la mine et de son processus de fermeture

LE BIJOUTIER INTERNATIONAL : Les diamants synthétiques sont « exactement » comme les diamants naturels, nous dit-on de toutes parts. Est-ce vrai ?
David Kellie : La structure, d’un point de vue chimique, est la même : c’est du carbone. Mais on a d’un côté un produit est le résultant d’un processus de fabrication et de l’autre, notre produit, une gemme qui est le résultat d’un processus naturel qui a pris entre 1 et 3 milliards d’années. Les diamants naturels sont de vrais miracles de la nature.

LE BIJOUTIER INTERNATIONAL : Les diamants synthétiques sont-ils plus éco-responsables que les naturels ?
David Kellie : Il faut comparer ce qui est comparable, et on est ici face à deux catégories de produits entièrement
différentes, et avec des professionnels qui font des choses différentes de manières différentes. Ce qui est essentiel, c’est que consommateurs et média aient accès à des informations transparentes et vérifiées par des tiers, pour qu’ils puissent connaître
l’impact des produits ou des sociétés auprès desquelles ils achètent. Pour les diamants naturels, ils doivent demander si les entreprises sont membres du Responsible Jewellery Council ou ont des certifications éco-responsables solides.

LE BIJOUTIER INTERNATIONAL : Quel est le message que vous aimeriez faire passer aux consommateurs ?
David Kellie : Nous voulons que le consommateur ait l’information la plus claire et la plus transparente en amont d’un achat de diamants.

Ils devraient également trouver les réponses à toutes leurs questions. Quand les consommateurs achètent un diamant naturel, à quoi est-ce que cela contribue ?Est-ce qu’ils sont en train d’investir dans une pièce, en achetant moins mais mieux. Est-ce que cet achat s’aligne avec leurs valeurs, avec leurs rêves ? Est-ce que c’est une contribution à leur désir de marquer les petits et grands moments importants de leur vie ?

Si la réponse est oui, alors nous avons réussi notre mission en tant que Natural Diamond Council.

LE BIJOUTIER INTERNATIONAL : Vous évoquez le partenariat stratégique noué Chow Tai Fook. Quelle est la perception du diamant naturel en Asie, en Chine en particulier, notamment par rapport aux comparaisons faites avec les options synthétiques ?
David Kellie : Ce partenariat noué pour plusieurs années inclut de nombreux investissements marketing, publicité, visual merchandising et formation des personnels de vente afin de renforcer la réputation de Chow Tai Fook (CTF) en tant que destination pour ce rêve du diamant naturel. CTF représente 4500 boutiques partout dans le monde et surtout en Chine, y compris Hong Kong, le marché à la croissance la plus rapide. J’aimerais d’ailleurs remercier Kent Wong and Chan Sai-Cheong pour leur vision et ce partenariat, que j’espère voir perdurer dans le temps.

Le partenariat avec Chow Tai Fook Jewellery Group a pour but de promouvoir ce rêve du diamant naturel et d’introduire les consommateurs chinois, notamment parmi les jeunes générations, à la beauté intemporelle du diamant naturel, grâce à des supports et canaux de communication digitaux. Des ressources destinées aux professionnels sont également prévus. L’objet est de faire grandir la confiance et le désir des consommateurs pour le diamant naturel. En tant que premier et stratégique partenaire du Naturel Diamond Council en Chine, Chow Tai Fook soutient pleinement nos campagnes de promotion et d’éducation en Chine et nous accompagne pour exprimer pleinement nos valeurs fondamentales et la portée émotionnelle du diamant naturel, souligné par son côté précieux, sa rareté et son caractère unique. En invitant les consommateurs à rentrer dans l’univers spectaculaire du diamant naturel, ce partenariat aura un impact profond et positif sur la filière du diamant naturel.