–> PASSEUR D’HISTOIRES <–

Depuis trois générations, la maison Frediani propose des gemmes exceptionnelles et des créations uniques qui ont fait sa renommée. Ce ne sont pas moins de 700 bijoutiers-joailliers qui font appel à elle pour leurs différents besoins en pierres précieuses.

Propos recueillis Par Caroline Coiffet

Intarissable sur les pierres qu’il propose au sein de sa boutique de Nice, Didier Frediani est un passionné. Il faut dire que depuis 30 ans, il parcourt les quatre coins du globe à la recherche de gemmes uniques à l’image de ce péridot, de 30 carats, trouvé sur le marché des ombrelles à Mogok, en Birmanie, une pierre qui n’était pas dans sa liste de « courses » mais qu’il n’a pas pu laisser passer. « Une jeune fille me l’a présentée, et cela fut comme une évidence, il fallait que je rentre avec » confie-t-il.

Rencontré sur le dernier salon professionnel Fashion Paris qui s’est tenu place Vendôme, Didier Frediani était au comble de l’excitation. En effet, il a présenté pour la première fois deux fragments de météorites de lune, plus rares que des météorites classiques, qu’il venait d’acquérir avant que le salon n’ouvre ses portes.

Des pierres chargées émotionnellement

« C’est comme si un rêve de gosse s’était réalisé… Marcher sur la lune », car c’est littéralement ce qu’il proposait aux visiteurs qui s’arrêtaient sur son stand. Il faut dire que les deux pierres mises en exposition sont assez exceptionnelles, par leur taille et leur origine. L’une ne pèse pas moins de 98 grammes et l’autre 75 grammes sur les 698 grammes de la totalité de cette météorite référencée sous le nom NWA 13676 et analysée par le professeur Albert Jambon, chercheur à l’Institut de minéralogie, de physique des matériaux et de cosmochimie de Paris, chercheur au CNRS.

Des pierres comme celle-ci, Didier Frediani en cherche sans relâche, une sorte de quête du Graal. De Madagascar au Sri Lanka, en passant par la Tanzanie, Il cherche la pierre d’exception. Un travail de longue haleine qu’il a appris aux côtés de son père mais que lui-même à pousser à son paroxysme en liant des contacts sur place via les mines, les marchés…faisant de lui, une référence dans le milieu très fermé des chercheurs de pierres.

Une collection digne d’un musée

Au fil des années, la maison Frediani s’est constitué un catalogue, consultable sur le site internet de la maison, de près de 3 000 pierres de centre. Ainsi, les clients peuvent suivre la traçabilité des pierres choisies puisque chaque provenance est indiquée par un carnet de voyage constitué par Didier Frediani lui-même. Si toutes ses pierres sont à vendre, certaines restent chères dans son cœur tel ce quartz rose étoilé de 603 carats découvert dans la région du Minas Gerais, lors d’un voyage au Brésil ou ces opales bleues du Pérou dont le bleu est proche de la couleur des tourmalines Paraíba. Et bien évidemment, ces météorites de lune qu’il ne semble plus vouloir quitter… Comme on le comprend !

FREDIANI
29 Rue PASTORELLI – 06000 Nice
Tél. : 04 93851686 – Courriel :
contact@frediani.fr

www.frediani.fr