BIJOU BIJOUX

9 novembre 2022 – 19 février 2023

—> Les bijoux attirent la lumière. Les gemmes, les bagues, les colliers, captent toute l’attention alors que juste derrière se cachent des visages, des corps, des souvenirs enfouis, qui ne demandent qu’à sortir de l’oubli et se mettre en mouvement. <—

Le temps d’une exposition, découvrez un panorama de ces histoires, ces images et ces destins souvent méconnus qui peuplent la vie des bijoux et leur donne la seule valeur durable, celle des sentiments. Qu’est-ce qui nous relie aux bijoux ? Quelle part de nous-même prend forme à leur contact et quelles images se libèrent dans nos pensées ? Ne cherchez pas de véritables bijoux dans cette exposition qui se concentre justement sur ce qui gravite tout autour principalement par le prisme des livres et de documents imprimés. Les matières, les gemmes, les techniques de la bijouterie-joaillerie, les ateliers, les créateurs et créatrices, les Maisons joaillières, les modèles, les dessins, les films, les livres, le choix est vaste et nous emporte tout autour du monde.

Robert de Montesquiou. Les Paons. Paris – Charpentier, 1901. Couverture de Lalique © Bibliothèque Riondet

À travers le parcours de Bijou Bijoux, vous découvrirez l’histoire de cet ornement corporel avec par exemple d’étonnantes gravures de Pierre Woeiriot du XVIe siècle ou la fameuse bijouterie Art nouveau Fouquet conçue par Alfons Mucha, considérée comme le premier concept-store. Les créations contemporaines sont présentes avec notamment le parcours incroyable d’A$ap Eva, bijoutière pour rappeurs et rappeuses. Enfin, nous croiserons les regards sur le bijou de Baudelaire, George Sand, Jules Verne, Joseph Kessel, Jean Cocteau ou Marlène Dietrich.

Savez-vous que le sous-sol de la France recèle des gemmes à l’instar du saphir et de l’améthyste dans le massif central ? Que les joyaux de la Couronne de France ont été vendus aux enchères en 1887 ? Connaissez-vous le syndicat lyonnais du Klondike qui était la seule société française à avoir une activité continue à l’époque de la ruée vers l’or ? Imaginez-vous que l’affaire du vol des bijoux de Kim Kardashian soit devenue un album de BD ? Avez-vous entendu parler du métier de bijoutier et dessinateur en cheveux, courant au XIXe siècle ?

Planche n° 3 Le bijou, J. Rothschild Editeur, 1900 © Bibliothèque Riondet

Cette approche inédite de l’univers du bijou n’aurait été possible sans la collaboration du gemmologue lyonnais Geoffray Riondet, spécialiste en bijou ancien mais aussi bibliophile qui a rassemblé au sein de sa bibliothèque de référence de précieux documents. Des prêts d’exception sont également issus de la Bibliothèque Municipale de Lyon, des collections du joaillier genevois Herbert Horovitz, de Christophe Dubois et de l’École des Arts Joailliers, accompagnée par une partie des fonds du musée. L’exposition sera aussi l’occasion de présenter le travail de l’artiste plasticienne Camille Boileau, en résidence au sein du musée en 2021 dans le cadre de La Fabrique. Les œuvres réalisées par l’artiste durant la résidence, en collaboration avec le sérigraphe Olivier Bral, seront accompagnées d’une scénographie conçue avec les étudiantes en design d’espace de l’École Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Lyon. Ce travail fera par ailleurs l’objet d’une résonance avec la prochaine biennale d’art contemporain dans la ville, autour du thème de la Fragilité.

Bijou Bijoux

une exposition au musée de l’Imprimerie et de la Communication graphique
13, rue de la Poulaillerie, 69 002 Lyon
www.imprimerie.lyon.fr
9 novembre 2022 – 19 février 2023