MICRONOR
UN SAVOIR-FAIRE PRÉCIEUX ET TECHNIQUE Reconnue pour son savoir-faire incontesté dans la galvanoplastie et applications en métaux précieux, l’entreprise française intervient dans le secteur de la bijouterie/joaillerie avec son entité MICRONOR TS Décoration. Xuan Dang, responsable commerciale chez MICRONOR nous présente son activité. Le Bijoutier International : Pouvez-vous nous rappeler la genèse de Micronor ?Xuan […]

UN SAVOIR-FAIRE PRÉCIEUX ET TECHNIQUE

Reconnue pour son savoir-faire incontesté dans la galvanoplastie et applications en métaux précieux, l’entreprise française intervient dans le secteur de la bijouterie/joaillerie avec son entité MICRONOR TS Décoration. Xuan Dang, responsable commerciale chez MICRONOR nous présente son activité.

Le Bijoutier International : Pouvez-vous nous rappeler la genèse de Micronor ?
Xuan Dang :
Micronor est une entreprise familiale créée en 1968 par le grand-père et le père de l’actuelle dirigeante, Delphine Demetz. À l’origine, son cœur de métier est la galvanoplastie, soit un dépôt de dorure par électrolyse, dans le secteur de la bijouterie et de la maroquinerie. Très vite, elle se diversifie du fait que d’autres secteurs comme l’aéronautique et le spatial s’intéressent à son savoir-faire. Ainsi, trois divisions coexistent : TS Décoration, TS Industrie et 7 Doloy.
L’entreprise, historiquement basée à Paris, compte 48 salariés répartis aujourd’hui sur deux sites de production en région Parisienne : Emerainville et Montreuil. Positionnée sur des marchés de niche à très forte valeur ajoutée,
Micronor a développé une approche bureau d’études lui permettant une mise en avant de ses savoir-faire techniques.

Le Bijoutier International : Quels sont les services proposés par TS Décoration ?
Xuan Dang :
La galvanoplastie est un processus technique consistant à utiliser l’électrodéposition pour recouvrir un objet d’une fine couche de métal. Ainsi, nous proposons une large gamme de traitements en métaux précieux à usage décoratif et/ou protection : argenture, dorure, palladium, ruthénium, et suivant les finitions, des épaisseurs allant du flash à plusieurs dizaines de microns, à l’attache ou au tonneau, pour tous les secteurs du luxe et de la décoration : bijouterie, maroquinerie, mode, décoration, événementiel (médailles). Par ailleurs, nous faisons partie des rares doreurs à proposer autant de teintes d’or différentes, ainsi que les appellations « Plaqué or » et « Vermeil », assorties de notre poinçon.

Le Bijoutier International : Qui sont vos clients ?
Xuan Dang :
Historiquement, ce sont les grandes maisons de luxe qui font appel à nos services. Nous avons également comme clients, des créateurs en bijouterie- joaillerie qui s’adressent à nous pour le traitement des bijoux en argent finition vermeil par exemple. Les créateurs indépendants dans le secteur de la fantaisie nous demandent également d’intervenir sur des pièces en laiton, étain et plus récemment l’inox. Notre procédé permet de traiter tout ce qui est métallique et conducteur. Ce traitement de surface permet aussi à ces créateurs de revendiquer une fabrication Made in France, un argument extrêmement valorisant.

LBI : Quels procédés avez-vous développé pour le secteur HBJO ?
Xuan Dang :
Notre principal procédé est le développement de teintes bien spécifiques. En 2020 par exemple, nous avons développé une teinte « or champagne ». En dorure, il n’y a pas de système de couleur Pantone tel qu’en peinture. On parle plus volontiers de nuances de teinte avec des dénominations telles que le 1N, 2N, etc… tout passe par des gammes de chimie et des formulations spécifiques. Ce qu’apprécient nos clients, c’est que nous leur fournissons une qualité de finition homogène. C’est très important au sein d’une collection d’avoir des dorures parfaitement identiques, avec des teintes répétables et mesurables grâce à un spectrophotomètre (mesure colorimétrique Lab). Nous sommes finalement les « gardiens » de certaines teintes, dont la composition est un secret bien gardé. Enfin, dernièrement, nous avons mis au point un procédé de bain de Ruthénium noir très apprécié notamment pour les collections masculines de bijoux. A noter également que dans un souci d’amélioration continue et environnemental, nous approvisionnons depuis peu du métal précieux (or et palladium) RJC* CoC**.

*RJC : Responsible JewelleryCouncil (Le Conseil pour les Pratiques Responsables en Bijouterie – Joaillerie)
**CoC : norme de la chaîne de traçabilité

Le Bijoutier International : Comment s’organise votre site de production de Montreuil ?
Xuan Dang :
TS Décoration emploie 20 personnes qui sont réparties sur plusieurs services qui interviennent à toutes les étapes d’une commande :

  • Le service administratif-commercial qui englobe la relation et conseil client, la saisie des commandes, la logistique, et le service après-vente.
  • Le service « attache » avec des opératrices spécialisées.
  • L’atelier de mise aux bains : les techniciens « metteurs aux bains » vont effectuer une succession de manipulations des pièces dans les cuves d’électrolyse.
Apposition du poinçon
  • Le service « contrôle qualité produit » : Une fois les pièces séchées, un contrôle visuel rigoureux et des tests spécifiques vont être effectués.
  • Enfin, le service « détache », dans lequel les opératrices sont chargées de détacher et préparer les pièces avec le plus grand soin, afin d’éviter chocs et rayures des pièces ainsi dorées, avant d’être expédiées.
Pièces de maroquinerie

Le Bijoutier International : En bijouterie, on parle souvent de travail minutieux, comment cela se traduit-il chez Micronor ?
Xuan Dang :
La culture de l’exigence se décline tout au long du process ; nous réalisons un travail nécessitant une grande dextérité, associée à une rapidité pour attacher des pièces de petite taille avec des géométries parfois complexes. Le travail réalisé chez
Micronor est avant tout un travail artisanal ne pouvant être effectué par des machines.
Pour certains de nos métiers, il n’y a pas de formation, notamment pour les attacheuses et détacheuses. Généralement, nos employés ont des talents de couturières que nous formons en interne.
Par ailleurs, le service contrôle emploie des personnes ayant un « œil », capable de déterminer la bonne couleur, ainsi que des compétences techniques afin d’effectuer des mesures des épaisseurs à l’aide d’équipements spécifiques. L’appellation « Plaqué or français » est la plus exigeante (minimum d’épaisseur et de carat) en comparaison avec d’autres pays. Elle se doit donc d’être contrôlée avec la plus grande rigueur.

Pièces attachées sur montage

Le Bijoutier International : Comment arrivez-vous à maintenir le niveau d’exigence demandé par vos clients ?
Xuan Dang :
Il faut savoir que nous sommes régulièrement audités par les grandes maisons de luxe. Cette exigence que l’on nous impose est aussi bénéfique à l’ensemble de nos clients, car nous ne faisons pas de différence entre une entreprise du luxe et un créateur indépendant.
Nous avons la réputation depuis plus de 50 ans de réaliser des traitements de grande qualité et de proposer une large gamme de teintes d’or en particulier.

Infos et actus sur la société MICRONOR en cliquant ci-après

A retrouver dans Le Bijoutier International Magazine – n° 876 – Juin/Juillet 2023

Nos derniers articles

MANOYAS, le bijou spirituel

MANOYAS, le bijou spirituel

Le paysage joaillier vient d’accueillir une toute nouvelle marque. Fondée par Yasmine Bakkali, Manoyas, propose des bijoux imprégnés de symbolisme, des guides inspirants, protecteurs, et délicats. Yasmine Bakkali, fondatrice et créatrice. Yasmine vit au Maroc jusqu’à...

D1928, la perle de la riviera…

D1928, la perle de la riviera…

Petite-fille et fille de négociants en perles, Olivia Seitz-Porchet en connaît tout l’univers, fascinant, certes, mais souvent trop classique à son goût. La jeune femme rêve de créations inédites, de modèles que les femmes pourraient arborer quotidiennement,...

LES RÉALISATIONS ARCHITECTURALES NOMBRE D’OR

LES RÉALISATIONS ARCHITECTURALES NOMBRE D’OR

Depuis sa création en 1979, l’agence d’architecture commerciale Nombre d’Or est spécialisée dans la réalisation d’espaces pour le secteur HBJO. Aujourd’hui dirigée par René Herrou et Morgan Aubert, ce dernier nous raconte comment leurs projets “clés en mains” se...

OROAREZZO 2024

Nos derniers magazines

le bijoutier international mars 2024
le bijoutier international
Le Bijoutier International Magazine
le bijoutier international octobre 2023