Timeless Jewels® 2023 : Prix l’Alchimiste
Temps fort du salon, ce concours de joaillerie a été imaginé par Myrtille & Charlotte pour soutenir et encourager la créativité, l’art et le patrimoine, mais aussi pour challenger les exposants du salon Timeless Jewels et dynamiser l’expérience joaillière des visiteurs. Lors de la soirée de vernissage qui s’est tenue le jeudi 23 novembre 2023, […]
prix l'alchimiste

Temps fort du salon, ce concours de joaillerie a été imaginé par Myrtille & Charlotte pour soutenir et encourager la créativité, l’art et le patrimoine, mais aussi pour challenger les exposants du salon Timeless Jewels et dynamiser l’expérience joaillière des visiteurs. Lors de la soirée de vernissage qui s’est tenue le jeudi 23 novembre 2023, les membres du jury, composé de professionnels des arts joailliers, de galeristes, de personnalités médiatiques, d’amoureux des bijoux et de collectionneurs se sont réunis pour décerner les Prix l’Alchimiste.

  • Prix de l’Audace créative : Gaston Bijoux
  • Prix du Savoir-faire joaillier : Capucine H
  • Prix de la Gemme remarquable : Luis Uribetxebarria
  • Les Encouragements du Jury : Ethea

Le thème de cette année, choisi par Brigitte Pery, membre permanent du jury, est L’ALLÉGRESSE. L’allégresse est une joie très vive qui se manifeste. L’allégresse est mouvement, est transport, est folie, est insouciance. Elle nait d’un débat intérieur.

Le Bijou et l’allégresse de sa création : léger, épuré, caressant, sensuel, échevelé, coloré. L’allégresse donne naissance au cri de la joie d’atteindre un but, la beauté du bijou crée ou acheté. L’allégresse est ce moment ténu entre la fin de la création et le début de la contemplation, du donner à voir et du plaisir de voir dans le regard par l’autre de la reconnaissance. L’allégresse est intime, elle naît de l’intérieur de l’être. L’allégresse est propre à chacun. Mais elle se partage.

L’ensemble de la collection L’ALLÉGRESSE est à découvrir tout au long du salon Timeless Jewels et sur le site internet
www.prixlalchimiste.com

Prix de l’Audace créative 2023

Bague “Souvenirs d’un printemps au Japon”
Élise Pinel-Peschardière

Tournons-nous vers nos souvenirs, qui mêlés à notre imaginaire donnerons naissance à une pièce unique sachant
cultiver la réminiscence d’un bonheur éphémère, d’un émerveillement qui nous bouleverse encore, et qui nous
ravira toujours.

Élise Pinel-Peschardière

Tel un nuage couleur barbe à papa, qui s’envolera bientôt au-delà des montagnes, seulement retenu encore par quelques fils dorés, tels des ballons bientôt libres de virevolter, tels les pétales de cerisier s’envolant par millier au printemps et couvrant des paysages envers d’une tendre couleur rose. Tout à nos souvenirs sucrés, nous survolons ainsi des lacs couleur miel ambré, que nous offre la citrine et les hessonites, et nous parsemons notre création de délicats rubis, tels les cerises confites chères à la comtesse de Ségur. Sachons ainsi garder notre âme d’enfant et laissons notre imaginaire nous guider, laissons notre imaginaire s’envoler pour un tendre moment de bonheur éphémère. Pièce unique, Argent massif, or jaune, nacre rose, citrine, hessonites et Rubis Technique: cire perdue.

Prix du Savoir-faire joaillier 2023

Broche ‘‘Cristellaria echinata’’
Capucine Huguet

Sensibiliser à la fragilité de notre planète en magnifiant ses plus grandes richesses et ses ressources les plus vitales, est pour moi une vocation intimement liée à celle de designer.

Capucine Huguet

Ici, je vous présente cette broche nommée Cristellaria echinata, c’est le nom d’un foraminifère fossile qui m’a inspiré. Le bleu-vert de la topaze centrale (une pierre de 100 cts) rappelle la couleur douce des océans, et sa forme fait écho au plancton Cristellaria echinata. Je voulais que cette broche inspire le mouvement, celui du plancton qui est porté par les courants océaniques, mais également l’aspect vivant de ce tout petit organisme. Les diamants représentent la photosynthèse que réalise le phytoplancton au quotidien.
Je propose cette broche pour le concours car je trouve qu’elle reflète bien le thème de l’allégresse : sa forme est très généreuse, tout comme sa pierre de centre imposante, c’est un bijou qui ne peut laisser indifférent, quand on le voit on ressent de la joie, de la curiosité, une excitation, un enthousiasme. Sa forme de spirale avec tous ses pics nous invite à l’émerveillement, tout comme le travail de sertissage des diamants et des saphirs blancs qui sont sont parsemés de petits ronds, on a presque l’impression que les pierres font la fête et dansent tout autour du bijou.

Prix de la Gemme remarquable 2023

Collier ‘‘Natura’’
Luis Uribetxebarria

Lors d’une promenade sur le mont Montcayo,en Aragon, la nature m’a offert cette racine de genévrier rampant.
Grâce à ce cadeau, j’ai pu exprimer ma joie.

Luis Uribetxebarria

Mon allégresse, je l’ai parsemé de plumes, de gemmes.
J’ai rendu hommage à la nature tout en rendant hommage à la femme qui le portera.
Bois de genévrier rampant, or, argent, malachite, tanzanites, plumes de coq.

Les Encouragements du Jury 2023

Soutien-gorge ‘‘Joséphine Baker’’
Soizic Potier

Dès l’annonce du thème du concours, cela a été pour moi une évidence : Joséphine Backer.
Joséphine était l’allégresse incarnée, ce terme aurait pu être inventé pour elle.

Soizic Potier

C’est pour cela que j’ai souhaité lui rendre hommage en créant un soutien-gorge inspiré de l’emblématique tenue de scène qu’elle portait en 1927 dans le tableau la folie du jour aux folies bergères. J’ai agrémenté cette pièce de perles de culture blanches pour rappeler celles qu’elle portait régulièrement sur scène, lors d’évènements ou dans la vie quotidienne. De plus j’y ai ajouté des perles des mers du sud gold , clin d’œil à la ceinture de bananes. Le tout est rehaussé par 2 quartz blancs. Ces derniers sont symboles de joie et de bonheur qui la représente si bien. Joséphine Backer était une femme incroyable. C’est ainsi que pour moi Joséphine Backer représente L’ALLEGRESSE. Argent, quartz blanc, perles des mers du sud gold, perles d’eau douce, perles eau douce peacock.

PRIX L’ALCHIMISTE
LES MEMBRES DU JURY 2023

BRIGITTE PERY EVENO
Brigitte Péry a dirigé pendant une quarantaine d’années la Maison Péry, atelier de fabrication créé en I875 par son arrière-grand-père Lucien Péry au cœur de Paris. Ce fut pour elle un métier de passion et d’engagement envers la fabrication et la création française. Pour sa famille et pour elle-même, ce fut aussi une grande histoire de « fidélité et d’excellence » dans le monde de la joaillerie. Aujourd’hui, elle donne des conférences sur l’histoire familiale, à Los Angeles au F.I.D.M (Fashion Institute of Design and Merchandising) et à Paris, chez Tajan et à l’École des Arts Joailliers de VCA.

ÉLODIE BAËRD
Après des études de Lettres et un DESS de Journalisme à l’Institut Français de Presse, Elodie Baërd est entrée au Figaro quotidien il y a plus de vingt ans. Elle couvre le secteur de la joaillerie depuis plus de dix ans et garde l’impression de ne pas avoir fait le tour de la multiplicité des sujets de ce secteur. Les bijoux parlent d’histoire, de savoir-faire, de tendances, de société, d’économie… autant que de beauté, d’émotions, de liens, de pouvoirs, de femmes, de traditions… Elle est Chef de service Joaillerie au Figaro depuis trois ans.

ESTHER DE BEAUCÉ
Éditrice de bijoux d’artistes contemporains, Eether de Beaucé a créé et dirige depuis 2012 la Galerie Mini Masterpiece à Paris. Sollicitant des artistes plasticiens de renom, elle les accompagne dans leurs projets de sculptures-à-porter. Depuis 2012, elle a ainsi collaboré avec une quarantaine d’artistes, dont Joana Vasconcelos, François Morellet, Barthélémy Toguo, Wang Keping, Katinka Bock, Andres Serrano, Pablo Reinoso, Françoise Pétrovitch, Carlos Cruz-Diez et Julio Le Parc. Esther organise une demi- douzaine d’expositions par an à la galerie et participe régulièrement aux foires internationales (Design Miami/Basel, PAD, Collective Design…).

ALAIN CARTIER
Alain Cartier, président d’ALC Vintage, est marchand de pièces de joaillerie vintage – period jewellery – fabriquées en France au XXe siècle. Il se spécialise surtout en bijoux signés, en montres Cartier anciennes, ainsi qu’en objets, accessoires et pendulettes. Diplômé du G.I.A. de New York, Alain Cartier a plus de 30 ans d’expérience dans ces spécialisations. En 2019 il a écrit un livre en deux volumes «Cartier, objets d’exception » en collaboration avec Olivier Bachet et publié aux Éditions Palais- Royal. Membre de LAPADA à Londres et de la C.N.E. à Paris, cela lui permet de rédiger des expertises dans ses domaines de spécialisation.


PAULINE CASTELLANI
Pauline Castellani est journaliste free- lance, notamment pour le Figaro, et auteur du livre de joaillerie « Libres et créatrices » aux éditions de la Martinière. Son livre décrit neuf portraits de créatrices de bijoux qui ont marqué le XXe siècle, de Suzanne Belperron à Victoire de Castellane en passant par Line Vautrin. Pauline est passionnée de bijoux, et aime particulièrement les découvrir à travers l’histoire, explorer leur fonction sociale à travers les époques et l’évolution de leur esthétique à travers leurs formes et leurs matières. Avec une préférence pour la période de l’Antiquité grecque, étrusque et romaine, ses intailles et ses couronnes d’or martelé. Mais aussi pour la période de l’entre-deux-guerres et de l’Art déco, un moment extrêmement créatif en termes de joaillerie qui correspond au début d’une certaine émancipation féminine.

LAURENT COUDERC
Laurent Couderc est la 3e génération de sa famille à travailler dans le monde de la joaillerie. Son grand-père avait commencé la lignée chez Cartier. Il commença sa carrière dans le quartier de Cadet, berceau des sociétés joaillières créatrices indépendantes. Pour plusieurs d’entre-elles il fut sertisseur, chef d’atelier, professeur de sertissage. Puis vint la rencontre avec Madame Peri-Eveno, des Ateliers Pery, où il collabora à ses côtés douze années durant en tant que sertisseur jusqu’au rachat en 2015 de l’atelier par Van Cleef et Arpels. Depuis Laurent Couderc continue d’exercer sa passion en tant que sertisseur expert maison Van Cleef & Arpels.

LYDIA COURTEILLE
Scientifique, collectionneuse, gemmologue, voyageuse, mais surtout antiquaire en bijoux dans l’âme, Lydia Courteille s’est tournée vers la création depuis une dizaine d’années imaginant une trentaine de collections afin de faire partager à ses clients, sa culture, ses émotions, ses créations. En électron libre, son humour et son audace ne connaissent pas de limite. Sa création lie toujours une imagination débordante à une pointe de provocation, explorant tout autant les symboles mystérieux que l’archéologie, la faune ou la flore. Lydia Courteille a gagné de nombreux prix internationaux pour ses créations.

CORINNE JEAMMET
Corinne Jeammet est journaliste, responsable mode pour Franceinfo culture, le site culture de France Télévisions. Lors des Fashions Weeks parisiennes et de la semaine de la haute couture ainsi que tout au long de l’année elle aime découvrir couturiers et jeunes créateurs, mais aussi le travail passionnant des artisans. Héritière d’une grande passion familiale, Nathalie Muller baigne dans la joaillerie depuis plus de 30 ans. Après une expérience chez l’un des plus grands fabricants, puis dans un atelier de fabrication familial qui réalisait des pièces de concours de différents créateurs, Nathalie créée en 2011 son propre atelier Joaillerie Parisienne dédié exclusivement à la haute joaillerie et réalise aujourd’hui les pièces les plus prestigieuses des marques de la place Vendôme. L’innovation technique et l’excellence du savoir-faire français sont essentielles pour son évolution.

CATERINA MURINO
Caterina Murino est une actrice italienne qui a fondé en 2015 sa propre marque des bijoux, Caterina Murino Jewellery. Le concept de ses bijoux est de protéger l’artisanat en Sardaigne, son Île de naissance, qui est en train de disparaitre : il y a 20 ans on comptait 400 artisans, aujourd’hui il n’en reste plus que 20 en activité. Ainsi pour éviter qu’un patrimoine disparaisse pour toujours, Caterina a décidé de dédier ses créations au filigrane et aux légendes de la Sardaigne car le filigrane Sarde à des origines millénaires. Elle a étudié la gemmologie à l’Institut National de Gemmologie à Paris (ING) et elle a prêté son image à plusieurs joailliers de la Place Vendôme : DeGrisogono, Chaumet, Victoria Casal, Mauboussin, Omega, Vhernier, Buccellati, Cartier, Fred, Pasquale Bruni, Pomellato. Elle a également collaboré en tant que journaliste dans les magazines Dreams et L’Express.

PAUL PARADIS
Paul Paradis est professeur d’histoire de l’art à L’École des Arts Joailliers, avec le soutien de Van Cleef & Arpels, depuis six ans. Après une carrière d’économiste international, sa passion l’a conduit à obtenir un diplôme d’histoire de l’art chez Christie’s Education à Paris, où il s’est spécialisé dans les arts décoratifs français du XVIIIe siècle. Il a ensuite mené une carrière de spécialiste et de conférencier indépendant sur les arts décoratifs français et l’histoire de la joaillerie. Il apporte sa connaissance du marché de l’art et de l’histoire des styles à une compréhension plus large de l’évolution de la joaillerie française depuis ses origines.

KARL PETIT
Passionné d’art, de bijoux et de voyages depuis son plus jeune âge, Karl Petit a fait ses études d’architecture à l’École nationale supérieure des Beaux-Arts de Paris et à Politecnico di Milano. Il cumule diverses activités et métiers avec sourire et passion à Paris et à l’étranger. Spécialisé en réhabilitation alliant ancien et contemporain, il exerce les professions d’architecte, d’architecte d’intérieur, de paysagiste, de designer (mobilier et art de la table notamment) et de scénographe (muséographe). Son œil avisé et sa bonne humeur le caractérisent selon clients, amis et élèves. Il est aussi maître de conférences pour grands et petits.

EMMANUEL PIAT
Après des études d’architecture d’intérieur, Emmanuel Piat a été rappelé par sa famille afin de participer à la création de pièces d’ameublement pour le Sultan de Brunei : planisphère et paravent en pierres précieuses. Depuis, son amour pour les pierres a pris le dessus sur l’architecture d’intérieur pour le bonheur de son grand-père et de son père. Il représente aujourd’hui la troisième génération de lapidaire et ses ateliers à Paris et Bangkok taillent pour les grands noms de la joaillerie dont il est également le fournisseur. Très impliqué dans l’approvisionnement éthique de pierres de couleurs, il offre, pour certaines de ses pierres, une traçabilité complète jusqu’à la mine. Emmanuel Piat fut le premier membre mondial RJC pour les pierres de couleurs, est inscrit sur la liste des experts près la Cour d’appel de Paris et est le représentant français et vice-président de la commission pierres de couleurs auprès de la CIBJO. Certains le définissent comme un éternel entrepreneur, lui plutôt comme un curieux insatiable.

DOMINIQUE TISSIER
Après des études d’art, Dominique Tissier décide de se spécialiser dans les métiers de la joaillerie. Elle a commencé sa carrière dans un grand atelier parisien en créant des modèles de bijoux pour la place Vendôme. Depuis 1993, en tant que free-lance, elle travaille pour de célèbres marques du luxe et de grandes maisons de joaillerie, mais aussi créée des modèles sous son propre nom. En parallèle, elle poursuit son travail personnel de plasticienne et a exposé à Uzès et à Lyon. Elle a également été enseignante dans des écoles de bijouterie / joaillerie à Paris, a participé à plusieurs cahiers de tendances de Francéclat, a été expert pour le Prix Jacques Lenfant qui récompense les meilleurs élèves joailliers. Aujourd’hui, elle est présidente du groupe des créateurs au sein de l’UFBJOP et continue toujours de créer et développer les modèles de haute joaillerie pour une grande marque de luxe française.

Timeless Jewels® 2023
24-27 novembre 2023

Hôtel de l’Industrie
4 place St-Germain-des-Prés
75006 Paris

Nos derniers articles

74 – VENTE DE FONDS H.B.J.O.

74 – VENTE DE FONDS H.B.J.O.

74 - Cluses. Haute Savoie. Centre-ville. Région très dynamique, suisse et industrie. Cause retraite vente d'une bijouterie SARL. CA 400 K€. Fonds 111 K€. Stock à négocier 150 K€. Formation ab initio et accompagnement possible. T. : 06 18 44 37 51 Le Bijoutier...

LE BIJOUTIER INTERNATIONAL Magazine – MARS 2024

LE BIJOUTIER INTERNATIONAL Magazine – MARS 2024

Version digitale - [Cliquez ICI] Ou sur l'image ci-après... A retrouver au sommaire _Page 8, Les actus de la profession Page 14, L'ENTRETIEN, avec Charles BRUNET, directeur de la marque GUSTAVE & Cie _Page 22, le "REGARD TECH." dédié à la société WITSCHI Page 26,...

49 – VENTE DE FONDS

49 – VENTE DE FONDS

49 – ANGERS – Belle opportunité de fonds à saisir. Joaillerie spécialisée. Belle image de professionnel sur Angers et sa région. Emplacement privilégié hypercentre dans quartier historique. Excellent état, entièrement équipé sur le plan : vitrines, infrastructures...

nivoda

Nos derniers magazines

le bijoutier international mars 2024
le bijoutier international
Le Bijoutier International Magazine
le bijoutier international octobre 2023